L’ESSENTIEL DE L’INFORMATION SUR LA POLLUTION

La pollution de source terrestre et la pollution en mer Une grande quantité de polluants et de déchets dont la plupart n’existe que depuis une cinquantaine d’années est rejetée chaque année dans l’Océan. Ils voyagent ensuite par les courants marins, et peuvent avoir des impacts loin de leur source d’émission. La plupart des déchets et des polluants que nous produisons rejoignent en fait l’Océan. La majorité des polluants d’origine terrestre proviennent d’activités terrestres. Ils sont transportés par les cours d’eau, l’atmosphère et les eaux d’écoulement.

Pollution de source terrestre et eutrophisation

Les engrais et les pesticides utilisés dans les exploitations agricoles, les gaz d’échappement émis dans les rues et sur les axes routiers, les eaux usées et les déchets des villes, se répandent dans les lignes de partage des eaux, puis dans les cours d’eau, et finissent dans l’Océan. L’eutrophisation est causée par un excès de nutriments, comme l’azote et le phosphore, évacués dans la mer par les exploitations agricoles en même temps que leurs eaux usées, ce qui entraîne une surproduction d’algues. Quand les algues meurent, les bactéries qui décomposent leurs restes utilisent une grande quantité de l’oxygène présent dans l’eau, ce qui provoque la mort d’autres organismes, dont les poissons.
Les rejets dans l’atmosphère par les industries ou les transports sont une autre source importante de pollution venue des terres. Une fois émis, beaucoup de composés chimiques (cuivre, nickel, mercure, cadmium, plomb, zinc et composés organiques synthétiques) restent dans l’air durant des semaines, voir plus. C’est principalement par le biais des vents qu’ils voyagent et retombent dans l’Océan. Tous ces polluants sont ensuite redistribués autour du monde par les courants marins.

Pollution en mer

Les activités marines telles que les exploitations minières, le transport, la pêche et les navires de croisière rejettent de grandes quantités de substances toxiques dans l’Océan. Les marées noires touchent principalement les couloirs de navigation, polluent leurs plages et nuisent aux populations de poissons, de crustacés, de coquillages et d’oiseaux.

Types de pollutions

La liste des polluants inclut le pétrole et ses dérivés, des fertilisants (nitrogène et phosphore), des déchets de vidange, des produits chimiques toxiques (métaux lourds, polluants toxiques comme les pesticides et autres Polluants Organiques Persistants), des déchets nucléaires, des gaz comme le dioxyde de carbone, du plastique et d’autres détritus. La pollution pétrolière résultant d’échouages et de collisions entre navires est depuis longtemps un problème international majeur. A celui-ci se sont récemment ajoutés ceux des substances à risques et nocives, des eaux de ballast et des peintures antirouille.

Conséquences

La pollution de l’Océan, et plus particulièrement celle des eaux côtières, est due aux activités terrestres et marines. Elles provoquent des changements et des dégradations physiques et écologiques, telles que la perte d’habitats, modifient la disposition des sédiments et les conditions atmosphériques. L’agression continuelle et chronique des polluants sur les espèces animales a des effets variés : elle engendre notamment des problèmes de reproduction, de cancer, une faiblesse immunitaire ou une modification du système endocrinien. Mais elle a également des conséquences pour l’Homme : problèmes sanitaires (pathologies provoquées par les bains de mer ou la consommation de produits de la mer), la perte de ressources économiques (ressources vivantes impropres à la consommation, diminution des bénéfices du tourisme, augmentation des coûts liés aux problèmes sanitaires et sociaux, et à la gestion des zones côtières…).

Solutions et gestion du problème

Un plan intégré et une gestion des zones côtières à un niveau international doivent être mis en place afin de contrôler le ruissellement des eaux chargées de polluants, de développer les traitements d’épuration de l’eau, de limiter la pollution atmosphérique, de collecter et recycler les déchets… Comme pour la pollution originaire de la mer, la législation sur le transport et la navigation maritime, le contrôle des industries en mer ainsi que la législation et le contrôle, même en eaux internationales, doivent être renforcées.